La nuit n’est jamais complète – Paul Eluard

Paul Éluard écrit “Le Phénix”, en 1951, après le départ de Gala et la mort prématurée de Nusch, ses deux premières muses. Ce dernier recueil de poèmes écrit – un an avant sa propre disparition -est dédié à Dominique, connue en 1949. Dans ce poème la nuit n’est jamais complète – Paul Eluard, tel un phénix, renaît de ses cendres Ce très beaux poème chante l’espérance,  la résilience et l’amour renaissant. Ce texte de cérémonie laïque correspondra parfaitement aux couples ayant vécu un chemin de résilience.

eluard la nuit n'est jamais complete texte ceremonie laique

La nuit n’est jamais complète.
Il y a toujours puisque je le dis,
Puisque je l’affirme,
Au bout du chagrin,
une fenêtre ouverte,
une fenêtre éclairée.
Il y a toujours un rêve qui veille,
désir à combler,
faim à satisfaire,
un cœur généreux,
une main tendue,
une main ouverte,
des yeux attentifs,
une vie : la vie à se partager.